La Maison du Chiot

Voilà 4 ans que la Maison du Chiot a ouvert ses portes à l’Ecole d’Angers, 4 années qui ont déjà vu naître 24 portées soit 210 chiots !

L’objectif de la Maison du Chiot vise à anticiper les besoins futurs de l’Association.

Sécuriser les besoins en chiot en intégrant la reproduction au sein de la « Maison du Chiot »

Avant l’ouverture de la Maison du Chiot, les besoins en chiots de l’Association étaient couverts à 60% par le CESECAH. Ce pourcentage pouvait certaines années être inférieur lorsqu’il y avait moins de naissances. Cette situation fragilisait l’Association dans ses approvisionnements, amplifiée par les besoins grandissants de l’ensemble des Ecoles.

L’Association a donc pensé à élargir ses possibilités.

Avec l’ouverture de la « Maison du Chiot » au sein de l’Ecole d’Angers, Il est désormais possible d’anticiper les besoins en chiot mais également leurs typologies.

Nos besoins aujourd’hui : 50 chiots par an pour avoir de futurs chiens guides ou pour sélectionner nos futures reproductrices.

C’est en effet, la priorité pour avoir des portées, les mâles peuvent plus facilement provenir de l’extérieur soit par le CESECAH, par notre collaboration EBN ou encore via la Fédération Internationale. Par exemple, obtenir des USA qui sont très avancés en la matière de la semence congelée provenant de mâles ayant prouvé leurs qualités de descendance en matière de chiens guides. Et ne pas oublier, qu’à chaque portée, nous sélectionnons si possible 1 ou 2 femelles pour la reproduction. Les reproducteurs viendront dans un second temps.

Les chiennes reproductrices

Une femelle a ses premières chaleurs à 8 mois. Il est donc indispensable d’attendre au minimum les 3ème chaleurs pour envisager une 1ère portée. La chienne aura alors environ 2 ans.

Ensuite, il ne peut y avoir qu’une portée par an maximum.

Une chienne reproductrice donne naissance à 4 ou 5 portées maximum dans sa vie.

Les chiennes reproductrices seront placées comme les futurs chiens guides dans une famille d’accueil et recevront la même éducation : travail de socialisation, propreté, obéissance.

Une reproductrice doit avoir des qualités physiques irréprochables et les qualités de comportement du chien guide. Ce niveau d’exigence s’impose du fait de la transmission du patrimoine génétique de la mère au chiot. Elle doit non seulement être exempte de toutes dysplasie et tare oculaire mais également dotée de qualités comportementales.

Premiers mois à la Maison du Chiot

Les deux premiers mois de la vie du chiot sont primordiaux dans le développement de son caractère et des qualités susceptibles d’en faire le meilleur chien guide. Il apprend alors les codes de la hiérarchie entre chiens. La mère intervient lors des jeux et bagarres pour lui apprendre le respect de l’autre, l’inhibition de la morsure, tous les codes qui leur permettront leur adaptation à la vie en groupe, en meute.

Parallèlement, les éducateurs développent progressivement leurs qualités de confiance, d’ouverture et de curiosité en les stimulant visuellement et auditivement.